présentation

La littérature n'a pas d'autre destination ni d'autre destin que d'appartenir à toute l'humanité. Ben Okri.

jeudi 12 avril 2012

LECTEURS LIBRES !

En allant faire un petit tour sur Facebook, je suis tombée sur un lien qui me laisse sans voix...Alice a comme beaucoup d'entre nous participé à l'opération masse critique de Babelio. La règle des partenariats est simple Un livre contre Une critique ( qu'elle soit positive ou négative ). Le but étant d'argumenter sur son ressenti.
Elle poste donc sa critique, mitigée mais très bien écrite. Elle exprime tout simplement sa pensée de façon très correcte et intelligente. Comme nous le faisons tous, elle partage le lien de sa chronique sur différents sites de lecture. Ce geste va déclencher le courroux de l'auteur.
Ce qui me choque dans cette histoire n'est pas que l'auteur, se sentant blessé, vienne prendre la parole. La liberté d'expression est pour tous. Ce qui est intolérable, ce sont les propos tenus. Je vous invite à vous rendre sur le Blog d'Alice pour y lire les remarques acerbes et hargneuses de cet écrivain.
J'en viens à me poser une question fondamentale : Sommes-nous vraiment libres de discuter de nos lectures?
D'après ce monsieur, dont j'éviterais de citer le nom car ce n'est pas le plus important, nous n'avons pas le droit de poster d'avis négatifs sur un livre que nous n'avons pas acheté ! Cela signifie-t-il que les partenariats sont une mascarade visant à encenser des auteurs prêt à mettre le prix ? Il n'est pas concevable de définir ces échanges comme étant des arrangements malhonnêtes ! Chacun doit prendre le risque d'être déçu, le lecteur par une découverte malheureuse et l'auteur par une critique non élogieuse.

" Si je dois cirer des pompes pour avoir  un livre, je préfère m'abstenir. Je suis un lecteur libre ! Je ne suis pas à la solde d'un Ecrivain ou d'une maison d'Edition.
 Que dois-je ressentir en lisant des paroles si violentes, moi qui ne fait que partager ma passion pour la littérature ? Mes phrases ne sont pas des armes pour blesser l'individu suant sur le papier ses émotions et ses rêves. Mes propos ne sont pas des poings pour meurtrir mais des caresses pour ressentir le plaisir. Amante occasionnelle, mes paroles sont parfois maladroites, mes pensées  floues, mais jamais ma passion n'est hypocrite. Je ne suis qu'une amoureuse des mots et je respecte l'âme de celui ou celle qui est venu toucher mon esprit."

Voilà ce qui m'habite lorsque je prend un livre entre les mains. Alors Monsieur L, ne soyez pas si étroit d'esprit avec vos propos rabaissant la lecture à un rendement pécuniaire. Ce n'est pas à la hauteur d'un homme dit de "lettres". Que vous soyez heurté dans votre âme par la déception d'un lecteur est une chose, mais que vous insultiez notre personne sous le prétexte que vous avez eu la largesse d'offrir un roman, cela n'est pas tolérable.


Je n'ai pas pour habitude de m'exprimer sur ce genre de polémique vaseuse pourtant cette fois c'est un droit qui vient d'être bafoué : La liberté d'expression.
Je ne peux pas rester muette face à ce manque de respect. Ce n'est pas qu'Alice qui a été insultée, mais toute la communauté.

Je le dis et je le répète ( et faite de même ! ) : JE SUIS UN LECTEUR LIBRE !

6 commentaires:

  1. WAAOW, je suis scotchée, je suis plutôt nouvelle dans ce domaine et je n'avais rien vu de tel !!! ça laisse perplexe, bien d'accord avec toi. Merci pour cet article d'information, Fleur de soleil. Je suis aussi une lectrice libre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne faut pas ce taire face à tant de stupidité...

      Supprimer
  2. Merci d'exprimer ce que je ressens ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est normal, nous sommes une communauté.

      Supprimer
  3. Je suis super déçue par la réaction de l'auteur, moi qui pensais acheter ses bouquins, ça m'a un peu refroidie bizarrement ^^. Je suis d'accord avec toi, nous sommes des lecteurs libres!! =).

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...